Appareils à ionisation par électrolyse pour les piscines


Ces appareils d'ionisation* utilisent la technique de l'électrolyse* pour dissiper des ions de cuivre et d'argent dans les circuits d'eau chaude sanitaire, les tours de refroidissement, les piscines thérapeutiques et thermales et toutes masses d'eau re-circulées et sensibles aux problèmes de prolifération d'algues et de bactéries (donc de légionelles). L'effet du traitement est rémanent et il permet de traiter le réseau dans son intégralité.

La méthode de traitement de l'eau par ionisateur présente un grand nombre d'avantages comparée aux méthodes, actuellement utilisées, à savoir le choc thermique * et le choc chloré *. Les ionisateurs peuvent être mis en place sur tout type d'installations :

  • L'effet du traitement est rémanent, il permet de traiter le réseau dans son intégralité et reste efficace dans les bras morts et les zones à faible circulation.
  • Utilisation des propriétés bactéricides et algicides, reconnues médicalement et scientifiquement des ions cuivre et argent : pénétration dans les biofilms et destruction des souches bactériennes.
  • Son fonctionnement n'altère pas la potabilité de l'eau dans la mesure où il n'y a pas d'introduction de produits chimiques.
  • Pas de colonisation en cas d'arrêt temporaire.
  • Pas d'influence de la température de l'eau sur le fonctionnement.
  • Évite la détérioration des installations et les risques de fuites trop fréquentes avec les solutions traditionnelles comme l'hyperchloration ou les chocs thermiques.
  • Faible coût d'entretien.

Ionisation :

L'ionisation consiste à enrichir l'eau en ions cuivres (Cu++) et/ou argent (Ag+) positivement chargés qui vont se lier avec les cellules négativement chargées des organismes bactériologiques telles que les bactéries de la Legionella. Cette liaison entraîne la destruction totale de la cellule. La production d'ions se fait par électrolyse * (ionisateur).

Le dosage nécessaire pour détruire les bactéries de la Legionella est de 0.1 mg/l de Cu++ pour une inactivation de la Legionella Pneumophila en 2.5 heures et de 0.2-0.8 mg/l pour une inactivation en 1.5 heures. La présence de traces d'argent va renforcer synergétiquement l'efficacité des ions cuivreux et cuivriques.

Électrolyse :

L'électrolyse est le phénomène inverse du phénomène de la pile. Il s'agit d'un phénomène non spontané; forcé.
Il faut, grâce à un apport d'énergie électrique extérieure, forcer la réaction chimique non spontanée.

C'est une réaction chimique qui accompagne le passage du courant dans les solutions ioniques (électrolytes).
L'électrode négative (cathode) donne des électrons, l'électrode positive (anode) capte les électrons.

Choc thermique :

Consiste à élever la température à au moins 70°C et à laisser couler l'eau simultanément à tous les points de puisage du réseau pendant 30 minutes, puis à rincer la totalité du réseau. C'est un traitement choc uniquement curatif qui peut être efficace mais qu'il faut renouveler régulièrement (2 à 12 fois par an). Avantages :

  • C'est l'une des deux méthodes actuellement préconisée !!
  • Elle ne nécessite pas forcément de modifications du réseau ou d'investissements en matériel.

Inconvénients :

  • On ne peut pas la mettre en place partout.
  • Elle peut être inefficace, voire, arracher le bio-film et le concentrer dans les points terminaux sans le traiter!
  • Il y a un risque de brûlures lors du choc pour les utilisateurs du réseau.
  • Cette méthode détériore les installations.
  • Il n'y a pas d'effet de rémanence (durabilité de l'effet dans le temps).
  • C'est un traitement uniquement curatif et pas préventif (sauf si il est renouvelé de façon systématique tous les 15 jours).
  • Elle est inefficace sur le bio-film !

Choc chloré :

Consiste à injecter de la javel pour obtenir 20 ppm de chlore libre pendant 24 heures ou 50 ppm de chlore libre pendant 12 heures en tous points du réseau, puis à vidanger et à rincer la totalité du réseau. Avantages :

  • C'est l'une des deux méthodes actuellement préconisée !!
  • Ce n'est pas méthode très coûteuse.

Inconvénients :

  • Il y a un risque d'intoxication lors du choc pour les utilisateurs du réseau.
  • Cette méthode détériore gravement les installations.
  • Il n'y a pas d'effet de rémanence (durabilité de l'effet dans le temps).
  • C'est un traitement uniquement curatif et pas préventif.
  • Elle est inefficace sur le bio-film !
  • Elle nécessite la manipulation de produits chimiques toxiques et corrosifs.
  • NB : la chloration en continu à 1 à 3 ppm n'est pas conseillée et présente de nombreux risques et désavantages. Il faut savoir que le chlore est suspecté d'être à l'origine de certains cancer du colon, d'allergies cutanées, et de certaines formes d'asthme. De plus cette pratique risque de ne plus être autorisé car dans de nombreux hôpitaux on a observé des résistances des bactéries à ce type de traitement.

    Pour le problème spécifique de la prévention ou de l'éradication de la Legionella, la technologie cuivre-argent, scientifiquement et médicalement reconnue, présente de nombreux avantages comparativement aux autres techniques actuellement utilisées.

    Cette maladie tue chaque année environ 500 personnes en France alors qu'environ 3000 personnes sont contaminées.

    Le nombre de cas de légionellose croit chaque année, faisant de la lutte contre cette affection des voix respiratoires, mortelle dans 14% des cas, un problème de santé publique.

    Un rapport du Comité Supérieur d'Hygiène Publique de France et des circulaires DGS ont ainsi permis de préciser les recommandations qui permettent d'assurer une meilleure salubrité des réseaux et de préserver la qualité des eaux potables vis-à-vis de la prolifération des légionelles .

    Appareils de Ionisation par électrolyse Ionisateur monté sur le réseau piscine
    Légionnellose, maladie à risques Legionella Pneumophila responsable de la maladie du légionnaire

    Remerciements à la Société EUROMED DISTRIBUTION : www.neteau.com
    48 bis rue Peyssonnel, Centre Euromediterannée, 13003 MARSEILLE
    Tel : 04 91 64 64 64


    Retour aux Dossiers Piscines



    OXYGEN SPAS MANUFACTURER

      Découvrez la société  Piscine/Spa  du mois ...