Pompes à eau, Pompes à chaleur, électrolyse, traitement et analyse de l'eau, produits chimiques, hivernage, algues, chlore, brome, taches liner, ...

Modérateurs: ericpastaga, Equipe de moderation sections piscine.

#676104 par plouf 6
Jeu 06 Fév 2014 à 21:46

220 triphasé tu doit plus en trouver beaucoup voir plus du tous :D

#676117 par poun
Ven 07 Fév 2014 à 01:12

Oui, mais il me semble que la pompe Hayward avait un débit maxi plus faible avec une courbe HMT moins puissante.
La Pentair peut débiter 33 m³ et je m'en sers aussi pour booster ma NCC. . .

#676274 par hydro-66
Sam 08 Fév 2014 à 12:03

plouf 6 a écrit:220 triphasé tu doit plus en trouver beaucoup voir plus du tous :D


La plupart des pompes de piscine triphasées peuvent se brancher soit en 400 V tri (branchement étoile) soit en 230 v tri(branchement triangle)
un variateur 230 mono/230 tri type altivar 12 convient donc parfaitement (moins cher qu'un altivar 312 qui fonctionne en 230/mono/400 tri)

Branchement des pompes : http://www.espa.fr/pdf/notices/26.pdf voir page 8

#699248 par Ericdanslevar
Jeu 07 Aoû 2014 à 13:53

Bonjour,

Suite aux précieuses infos glanées sur le forum, je viens de m'équiper d'un altivar et d'une pompe triphasée pour pouvoir en réguler la vitesse. Je viens par ce post témoigner du retour d'expérience, qui, comme vous allez pouvoir le lire, est globalement positif.

Contexte: J'ai une piscine à débordement de 60 m3, avec dosage auto de chlore par pompe péristaltique utilisant de la javel et de PH par pompe péristaltique utilisant de acide sulfurique. La filtration est assurée par une pompe de 22 m3/h (1,5 CV ou 1100W) et un filtre Tagelus adapté.
L'ancienne pompe, une Pentair Ultraflow monophasée (UFL 151), après 15 ans de bons et loyaux services, a commencé, début juillet, à émettre un sifflement assez inquiétant et à légèrement fuire (pb de garniture mécanique et de roulements que je suis en train de changer mais c'est une autre histoire !). Je me suis dit qu'il était temps de changer la pompe et de partir sur du débit variable à l'occasion.

J'ai d'abord regardé les offres "on the shelf" de pompes à débit variable: hors de prix pour moi (et choquant quand en compare les prix pratiqués en France et aux US, je vous suggère de faire une recherche sur ebay avec intelliflow, vous verrez qu'on peut les trouver (en version VS) pour environ 800$, soit un peu plus de 600€ .: il faut être riche pour bien vivre en France .). De plus, ces pompes de luxe sont délicates à réparer en cas de panne électronique (pas de pièces détachées selon plusieurs utilisateurs américains) et surtout, sont très rarement pilotables à distance.


Puis j'ai découvert l'Altivar 12, grâce à certains d'entre vous que je ne remercierai jamais assez: L'Altivar12 transforme du courant monophasé 230V en courant triphasé 230V et permet d'en faire varier la fréquence, donc la vitesse de rotation d'une pompe triphasée (à noter qu'un Altivar ne peut pas faire varier la vitesse d'une pompe monophasée).

On peut trouver l'Altivar à moins de 250€ sur le net et une pompe Ultraflow triphasée de 22 m3/h (UFL153, comme l'ancienne mais en triphasé) à moins de 400€ (au passage, le commerce local a du soucis à se faire: sur Toulon, auprès de fournisseurs qui me connaissent et qui m'ont proposé une réduction, je n'ai pas trouvé mieux que 300€ pour l'Altivar et 600€ pour la pompe .).

Donc, en bricolant un peu, on peut se faire une pompe variable de qualité pour moins de 650€ (un peu plus si l'on compte l'achat des câbles entre le secteur et l'Altivar et entre l'Altivar et le moteur).

De plus, l'approche est modulaire: on peut remplacer sans problème l'Altivar ou la pompe indépendamment en cas de panne. Et l'Altivar est commandable à distance !

Pour ce qui est des consommations, l'ancienne pompe (à vitesse fixe mais de même puissance) tirait 1350W (puissance intantanée sur compteur EDF).
La consommation de la nouvelle dépend évidemment de sa vitesse de rotation:
- à 100%: 1500 W (plus que l'autre, à noter que l'Altivar consomme aussi .)
- à 90%: 1120W (très bon débit, équivalent à ce que j'avais avec l'ancienne pompe je pense),
- à 80%: 800 W (impressionnant, la consommation est déjà presque divisée par 2 et le bruit bien moindre)
- à 70%, 560W (le moteur vibre un peu (résonance mécanique ?)
- à 60%, 360W (super silencieux, pas de vibration, ce sera ma vitesse "lente" de prédilection et je consommerai 4 fois moins qu'avec l'ancienne pompe .),
- à 50%, 210W (c'est le seuil à partir duquel le clapet anti-retour de mon bac tampon se décolle)
- à 40%, 120W
- à 30%, 60W, la pompe est totalement inaudible mais tourne quand même un peu, elle consomme moins que certaines ampoules .
- à 20%, 30W (mode hors gel intéressant, encore que là où j'habite .)
- à 10%, 20W.

J'ai asservi la vitesse du variateur avec mon serveur domotique qui définit les plages horaires de filtration en fonction de la température de l'eau (et du fait qu'elle est bâchée ou pas) et qui permet de choisir une vitesse lente la plupart du temps (alternance lent/rapide).

Tout est en service maintenant et marche fort bien (pourvu que ça dure !).

Pour conclure:

Inconvénients:
- l'Altivar peut générer quelques bruits annexes sur sa fréquence de découpage (4kHz par défaut): ce son, assez strident, peut être pratiquement supprimé en configurant correctement l'Altivar,
- La programmation de l'Altivar est assez complexe, il faut un minimum de connaissances en électricité pour bien le paramétrer
- Il ne faut pas laisser l'Altivar piloter la pompe à 100% tout le temps puisqu'alors la consommation est supérieure à celle d'une pompe monophasée à vitesse fixe
- Il faut un local technique bien ventilé (l'Altivar chauffe un peu et la pompe en mode lent est un peu moins bien refroidie par son ventilateur).

Avantages:

- Economique par rapport à une pompe à vitesse variable
- Modulaire en cas de panne
- Importantes économies potentielles sur la facture EDF
- Meilleure filtration en mode lent
- Possibilité de commander l'Altivar à distance (domotique)
- Moteur très silencieux en vitesse lente

Il ne me reste plus qu'à définir par tâtonnement les durées de filtration lente/rapide pour trouver le bon compromis avec le niveau de chlore (si la pompe tourne moins, il faut un taux de chlore plus élevé pour que l'eau ne tourne pas).

Dans l'espoir que ce retour d'expérience pourra être utile à certains d'entre vous,
Eric

#699266 par poun
Jeu 07 Aoû 2014 à 15:04

Bonjour,

Très intéressant ton retour d'expérience. Merci.
Ton étude sur les consommations de la pompe, incrémentée de 10% est parlante.
Je t'invite à en faire autant avec les débits (de 10 % en 10%) tu vas sûrement avoir des surprises. Si ton clapet anti-retour décolle à 50%, je doute que tu puisses filtrer à cette vitesse (ou inférieure) cela signifie que ton débit est presque nul du bac tampon vers le bassin en mode filtration. . .

Perso, j'ai calculé les différents débits pour programmer les vitesses de ma pompe variable et je me suis aperçu qu'à très faible vitesse, même la différence de hauteur d'eau dans le bac tampon, modifie légèrement le débit ! (bac tampon plein au maxi ou presque vide, le débit de la pompe est différent pour une même vitesse).

Ce qui est donc important maintenant pour toi, c'est de connaître les différents débits de ta pompe, pour ajuster au mieux ta durée de filtration tout en étant sûr d'avoir un débit suffisant.

#699278 par hydro-66
Jeu 07 Aoû 2014 à 16:54

poun a écrit:Bonjour,

Très intéressant ton retour d'expérience. Merci.
Ton étude sur les consommations de la pompe, incrémentée de 10% est parlante.
Je t'invite à en faire autant avec les débits (de 10 % en 10%) tu vas sûrement avoir des surprises. Si ton clapet anti-retour décolle à 50%, je doute que tu puisses filtrer à cette vitesse (ou inférieure) cela signifie que ton débit est presque nul du bac tampon vers le bassin en mode filtration. . .

Perso, j'ai calculé les différents débits pour programmer les vitesses de ma pompe variable et je me suis aperçu qu'à très faible vitesse, même la différence de hauteur d'eau dans le bac tampon, modifie légèrement le débit ! (bac tampon plein au maxi ou presque vide, le débit de la pompe est différent pour une même vitesse).

Ce qui est donc important maintenant pour toi, c'est de connaître les différents débits de ta pompe, pour ajuster au mieux ta durée de filtration tout en étant sûr d'avoir un débit suffisant.


Effectivement, il est primordial de connaitre les débits aux différentes fréquences, cela permettra de vérifier la fréquence mini en dessous de laquelle la pompe ne débitera rien. Tu peux essayer en démarrant pompe amorcée mais filtre vide et voir à partir de quelle fréquence la pompe commence à débiter (sauf si la pompe et le filtre sont en charge)
Généralement, la plage utile va de 30/35 Hz à 50 Hz, voir 52 ou 53 Hz (si le moteur est assez puissant. En piscine, il est rare qu'on puisse fonctionner en dessous de 30 Hz (soit 60%).

#699399 par lynyx77
Ven 08 Aoû 2014 à 15:41

Très intéressant de piloter à distance la vitesse de sa pompe.
Peux tu décrire sur quel serveur domotique tu as installé ce système?

#699427 par Ericdanslevar
Sam 09 Aoû 2014 à 04:01

Bonsoir et merci pour vos réponses,

Pour le débit, ça ne va pas être évident du fait que pompe et filtres sont en charge .
Mais je dois pouvoir l'estimer en mesurant la vitesse de descente du niveau de l'eau dans la bac tampon en fermant la vanne des skimmers et de la bonde de fond.
Mais comme le dit à juste titre Poun, le débit va justement dépendre de cette hauteur d'eau . Il me faudrait un débitmètre mais en 2 pouces .
A priori, 60% m'a l'air pas mal comme vitesse lente: c'est celle que j'utilise en ce moment pour voir.
Au niveau serveur, c'est un PC très basse consommation sous XP qui fait tourner une très vielle version de Homeseer (1.7) et qui commande l'altivar via deux relais en CPL en utilisant le protocole A10 (une amélioration du X10, plus fiable, avec état retour des récepteurs).
Le serveur, connecté à la station météo de la maison (Davis Vantage Pro) gère aussi le portail, le chauffage, la VMC, . (mais c'est hors sujet !).
Bonne nuit à tous,
Eric

#699975 par poun
Ven 15 Aoû 2014 à 20:18

Ericdanslevar a écrit:Bonsoir et merci pour vos réponses,

Pour le débit, ça ne va pas être évident du fait que pompe et filtres sont en charge .
Mais je dois pouvoir l'estimer en mesurant la vitesse de descente du niveau de l'eau dans la bac tampon en fermant la vanne des skimmers et de la bonde de fond.


Le fait d'avoir ta pompe en charge n'est pas gênant. Pour la mesure de débit c'est ainsi que j'ai procédé. Mesure précise et graduation sur la paroi du bac tampon. J'ai baissé le niveau de la piscine un peu pour que l'eau filtrée ne retourne pas dans le bac tampon (arrêt du débordement) puis avec les vannes qui me permettent de faire passer l'eau du bassin vers le bac tampon via les bondes de fond (vases communicants) j'ai rempli mon bac tampon puis mesuré au chrono le temps mis par la pompe pour faire passer du bac vers la piscine plusieurs m³ (3 ou 4) . On obtiens ainsi une mesure très précise ! J'ai recommencé la manœuvre avec chaque vitesse programmée de la pompe. . . Je connais donc maintenant avec précision les différents débits de ma pompe (filtre propre) :wink:

#734192 par Ralph
Lun 14 Sep 2015 à 13:43

J'ai lu les débats sur les pompes à vitesse variable. C'est tentant mais vraiment très cher, d'autant plus que ma pompe Kristol 20 ou 24m3/h fonctionne très bien.
J'ai trouvé un variateur à 350€ dans le catalogue irrijardins. Est ce une bonne solution ?

Ce que je n'ai pas compris : si on baisse la puissance de la pompe le refoulement sera bien moins puissant et aura donc du mal à pousser les impuretés vers les skimmer ?

(Piscine 9,5*4 avec volet immergé) 50 ou 55m3.
Merci
Je me permet de reposter ma question dans cette discussion, le nouveau sujet n'ayant eu aucune réponse

#734200 par poun
Lun 14 Sep 2015 à 15:21

Ralph a écrit:J'ai lu les débats sur les pompes à vitesse variable. C'est tentant mais vraiment très cher, d'autant plus que ma pompe Kristol 20 ou 24m3/h fonctionne très bien.
J'ai trouvé un variateur à 350€ dans le catalogue irrijardins. Est ce une bonne solution ?

C'est vrai que le prix d'une pompe variable peut-être prohibitif. D'autant plus qu'elle n'est pas indispensable. Par contre elle amène un plus et un confort d'utilisation non négligeable et selon l'utilisation qu'on en a, elle peut-être amortie en quelques années. Idem pour le variateur à mon avis.
Pour ma piscine, par exemple il m'avait été préconisé sur ce forum de mettre une pompe de 25 à 30 m³/h. car j'ai un débordement sur un mur de 9m de longueur.
Hors à l'usage, il apparait que même la pompe réglée sur 10m³/h mon débordement fonctionne très bien et la lame d'eau est régulière sur toute la longueur du mur. Et lorsque je vois la différence de consommation entre 10m³ et 25m³, il n'y a pas photo sur la facture annuelle, d'autant plus que dans ma région, la pompe tourne 12 mois /12 !
Cette pompe me permet donc de modifier la vitesse de filtration et le brassage de l'eau en fonction de l'affluence et de mes besoins + d'autres paramètres.
De plus, j'ai installé un système de nage à contre courant et cette pompe variable à pleine vitesse me permet de booster la NCC.
Je ne regrette donc pas du tout l'investissement. Puisque en plus des nombreux avantages de cette pompe, la différence de prix a été amortie sur la facture d'électricité.

Ce que je n'ai pas compris : si on baisse la puissance de la pompe le refoulement sera bien moins puissant et aura donc du mal à pousser les impuretés vers les skimmer ?
Il ne s'agit pas uniquement de baisser la puissance de la pompe, mais de pouvoir moduler le débit en fonction des besoins. Rien ne t'empêche, de temps en temps d'augmenter le débit , lorsque tu vois que les saletés s'accumulent en surface (ou de passer l'épuisette). Mais là encore ça dépend aussi d'autres paramètres. . . Position et orientation de tes buses de refoulement, vents dominants, végétation proche ou pas, etc, etc. . . ;)

#734205 par Ralph
Lun 14 Sep 2015 à 15:57

Merci pour cette réponse précise.

Donc si j'ai bien compris, avec un variateur qui limiterait la pompe à 60% la plupart du temps, pour une facture de 180€ par an (1,5CV) j'économiserait environ 75€ par an avec un plus au niveau silence. 4 ans et demi pour l'amortir… Quand même….

#734277 par poun
Mer 16 Sep 2015 à 00:31

Ralph a écrit:Merci pour cette réponse précise.

Donc si j'ai bien compris, avec un variateur qui limiterait la pompe à 60% la plupart du temps, pour une facture de 180€ par an (1,5CV) j'économiserait environ 75€ par an avec un plus au niveau silence. 4 ans et demi pour l'amortir… Quand même….

D'un autre côté, lorsqu'on dépense une fortune pour construire ou installer une piscine dans son jardin, il est intelligent de prévoir une installation qui peut limiter les dépenses d'utilisation et d'entretien. Mais de là à vouloir amortir. . . Cette pompe variable ne sera vraiment utile que si on fait un usage de la piscine intensif et (ou) sur une longue période (6 ou 7 mois minimum) !
Sinon c'est comme si on achète un diesel parce que le gasoil est moins cher, mais on ne s'en sert que pour aller à la boulangerie du coin. . .

#734283 par l3chvck
Mer 16 Sep 2015 à 10:18

Vu les prix pratiqués actuellement sur les pompes à vitesse variable, il n'y a presqu'aucune chance d'amortir la pompe avant qu'elle tombe en panne. Ou alors il faut s'en servir énormément à vitesse réduite. Dans ce cas, autant acheter directement une pompe classique sous dimensionnée.

D'ailleurs toute la théorie comme quoi il faut filtrer l'intégralité d'un bassin en moins de 4h, que la vitesse de la pompe doit être adaptée au volume du filtre, etc. du coup, elle ne vaut plus rien?

#734287 par poun
Mer 16 Sep 2015 à 11:28

l3chvck a écrit:.Ou alors il faut s'en servir énormément à vitesse réduite. Dans ce cas, autant acheter directement une pompe classique sous dimensionnée.

D'ailleurs toute la théorie comme quoi il faut filtrer l'intégralité d'un bassin en moins de 4h, que la vitesse de la pompe doit être adaptée au volume du filtre, etc. du coup, elle ne vaut plus rien?


Si la filtration à vitesse lente a beaucoup d'avantages (consommation électrique moindre, filtration plus fine, filtration lente en hivernage actif, pompe beaucoup plus silencieuse) elle a aussi des inconvénients (moins de volume d'eau filtré dans le même laps de temps et brassage de l'eau moins efficace) En cas de forte affluence et d'eau chaude, ou de traitement correctif il est nécessaire de filtrer beaucoup et de brasser l'eau en volume suffisant !
D'où l'intérêt de la pompe variable qui permet de choisir et d'adapter la filtration en fonction des besoins. D'autre part, une pompe sous-dimensionnée ne permettrait pas un contre-lavage correct du filtre !

#734292 par ALEXANDRE
Mer 16 Sep 2015 à 12:49

Ralph a écrit:Merci pour cette réponse précise.

Donc si j'ai bien compris, avec un variateur qui limiterait la pompe à 60% la plupart du temps, pour une facture de 180€ par an (1,5CV) j'économiserait environ 75€ par an avec un plus au niveau silence. 4 ans et demi pour l'amortir… Quand même….


bonjour

As tu fait ton calcul dans les normes, car 180 euros pour une pompe de 1.5 cv, cela me parait sous estimer la consommation réel en électricité.
Tu filtres combien d'heurre par jour, et sur quel durée. Car on peut calculer précisément la consommation électrique d'une pompe.
#764241 par vinzter
Mer 27 Juin 2018 à 10:18

Bonjour,
Je déterre un peu ce post.
Je dois changer ma pompe et j'hésite entre une pompe à vitesse variable ou une pompe classique avec un variateur type altivar.
Ma piscine fait 66m3 et l'installation électrique est en triphasé.
Je me demande donc si il existerait un variateur triphasé que je pourrait branché à une pompe triphasé.
Car apparemment les pompes à vitesse variables sont en monophasé.
Merci pour vos infos.
Vincent
#764243 par ALEXANDRE
Mer 27 Juin 2018 à 10:42

Bonjour.

La quasi totalité des variateurs sont en triphasé. Il faut savoir qu'il y a sur le marché des pompes qui ont des consommations électrique réduite de minimum 50%, par rapport à une pompe classique.
#764245 par Ralph
Mer 27 Juin 2018 à 12:26

J'ai appris que si par exemple on réduit la vitesse de la pompe de 80%, cela n'implique absolument pas que la consommation électrique va baisser de 80%, loin s'en faut parfois c'est seulement 10%..... La consommation n'est pas corrélée à la vitesse de rotation. http://www.eurospapoolnews.com/actualit ... riable.htm. Cela m'a été confirmé par un ami pro en électronique. J'ai donc renoncé à ajouter un variateur. On verra quand je changerai la pompe.
#764258 par vinzter
Jeu 28 Juin 2018 à 09:58

Merci pour vos retour.

Article intéressant Ralph, mais à la fin de l'article il disent quand même que si la pompe tourne moins vite elle consomme moins. L'idée est de pouvoir faire varié la vitesse en fonction de l'utilisation. Filtration, contre-lavage, aspiration.

Merci Alexandre pour les infos, peux-tu me donner les modèles de pompes à consommation électrique réduite. Et pour le variateur si je prends une superpump sp1616x3 à brancher sur mon installation en triphasé, quel modèle pourrais-je utiliser ?

Merci
Vincent
#764260 par poun
Jeu 28 Juin 2018 à 10:09

Ralph a écrit:J'ai appris que si par exemple on réduit la vitesse de la pompe de 80%, cela n'implique absolument pas que la consommation électrique va baisser de 80%, loin s'en faut parfois c'est seulement 10%..... La consommation n'est pas corrélée à la vitesse de rotation. http://www.eurospapoolnews.com/actualit ... riable.htm. Cela m'a été confirmé par un ami pro en électronique. J'ai donc renoncé à ajouter un variateur. On verra quand je changerai la pompe.

Bonjour,
Je vous conseille vivement de lire mon post (en page 1 de ce sujet) sur les différentes consommations de ma pompe à V. variable... Pour avoir testé la consommation réelle de la pompe à différentes vitesses, je peux affirmer formellement que la consommation est belle et bien corrélée à la vitesse de rotation ! :wink:
#764263 par Ralph
Jeu 28 Juin 2018 à 11:51

Oui on baisse la consommation si la pompe est conçue pour... Non si on ajoute un variateur sur une pompe monophasée non conçue pour varier sa vitesse.
#764272 par lynyx77
Jeu 28 Juin 2018 à 15:38

Ralph a écrit:Oui on baisse la consommation si la pompe est conçue pour... Non si on ajoute un variateur sur une pompe monophasée non conçue pour varier sa vitesse.



Pourtant ericdanslevar a bien une baisse de consommation avec une vitesse de rotation diminué et une pompe non conçue pour cela à la base et un altivar.

Code: Tout sélectionnerLa consommation de la nouvelle dépend évidemment de sa vitesse de rotation:
- à 100%: 1500 W (plus que l'autre, à noter que l'Altivar consomme aussi .)
- à 90%: 1120W (très bon débit, équivalent à ce que j'avais avec l'ancienne pompe je pense),
- à 80%: 800 W (impressionnant, la consommation est déjà presque divisée par 2 et le bruit bien moindre)
- à 70%, 560W (le moteur vibre un peu (résonance mécanique ?)
- à 60%, 360W (super silencieux, pas de vibration, ce sera ma vitesse "lente" de prédilection et je consommerai 4 fois moins qu'avec l'ancienne pompe .),
- à 50%, 210W (c'est le seuil à partir duquel le clapet anti-retour de mon bac tampon se décolle)
- à 40%, 120W
- à 30%, 60W, la pompe est totalement inaudible mais tourne quand même un peu, elle consomme moins que certaines ampoules .
- à 20%, 30W (mode hors gel intéressant, encore que là où j'habite .)
- à 10%, 20W.
#764588 par antoine91
Ven 13 Juil 2018 à 14:13

Bonjour
J'ai la SERENA à vitesse variable et je confirme l’intérêt de la vitesse variable.

De mon coté je filtre à 900t/m en général ce qui rend la pompe très silencieuse et la filtration est de qualité.
J'augmente la vitesse occasionnellement en cas de besoin par exemple lorsque je veux nettoyer rapidement la surface via le skimmer.

Franchement c'est tres confortable.

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : matribue et 60 invités



   Le forum Eauplaisir est Responsive Design